3 conseils pour bien isoler son garage

porte de garage

isoler son garage

La saison froide arrivant, chaque zone chauffée, ou du moins bien isolée, de la maison est la bienvenue. Un garage, si celui-ci est mitoyen ou situé au dessous d’un logement, peut également être une « zone tampon » contre le froid.

En outre, il peut servir de pièce supplémentaire, de rangement, de dépendance, etc., et pour cela, un faible taux d’humidité et une bonne isolation sont nécessaires.

Les portes de garage : première barrière contre le froid

Une vieille porte de garage aux nombreuses fissures ou dont les dimensions ne sont pas adaptées à l’encadrement est le premier passage d’air froid et d’humidité. Une nouvelle porte de mauvaise qualité peut également vite s’abîmer avec le soleil, la pluie ou la neige.

Pour une bonne isolation à la fois thermique et accoustique, pour éviter les infiltrations d’eau (et de voleurs !), et résister aux intempéries, le choix d’une porte de garage sur mesure est indispensable. Joints, peinture protectrice, revêtement et mousse polyéthurane sont ainsi la base d’une porte sécurisée et isolante, peut importe le type de porte (sectionnelle, coulissante, etc.)

Le plafond de garage en sous-sol : une isolation à double sens

Si votre garage se situe dans le sous-sol de votre maison, l’isolation de son plafond n’est pas à négliger car elle limitera les ponts thermiques venant du sol au sein du logement. Faux plafond suspendu avec isolant thermique (méthode efficace) ou plaques de polystyrène (méthode moins chère mais moins efficace), renseignez-vous auprès d’un expert qui vous donnera des conseils adaptés à votre garage.

Isolation des murs du garage : anti humidité

Le garage étant une pièce généralement non chauffée, son isolation en est d’autant plus importante afin d’éviter un fort taux d’humidité. Les murs sont, après la porte, les principaux ponts thermiques, à traiter. Selon la taille et la disposition du garage, il faudra choisir une isolation par l’extérieur ou par l’intérieur. Par l’intérieur, le procédé est le même que pour l’isolation de la maison.

Il est généralement question de poser une ossature métallique, derrière laquelle sont maintenus des panneaux en matière isolante (laine de verre, de roche…).

Enfin, n’oubliez pas que pour de tels travaux de rénovation, des aides fiscales existent dans le cadre de la Loi sur la Transition Energétique.