Double vitrage, réduisez la facture

Image double vitrage
Image double vitrage
Se chauffer. Ce geste peut paraître évident, et pourtant ce n’est pas une sinécure pour tout le monde. De plus, l’hiver arrivant, la question de pose beaucoup plus souvent, d’autant qu’une étude de l’INSEE met en évidence les lacunes énergétiques dans l’Hexagone…
1 foyer sur 5 aurait des soucis pour se chauffer. Ces foyers dits « en précarité énergétique » représenteraient presque 6 millions de foyers en France selon l’enquête logement réalisée par l’INSEE en 2013. D’après la loi du 12 juillet 2016 portant sur l’engagement national pour l’environnement, ces foyers concerneraient « une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat ». En somme ce sont toutes les personnes qui doivent choisir entre se chauffer au risque d’avoir des impayés ou subir les conséquences du froid.

Les retraités sont les plus mal lotis

Il faut savoir que pour les personnes les plus vulnérables, les dépenses énergétiques représentent plus de 10% de leurs revenus. Les plus touchés étant les personnes âgées avec une petite retraite (25,4%), les locataires (25,2%) et les jeunes (19,1%). Une des raisons principales est la vétusté des logements car près de la moitié des logements construits avant 1975 ne possèdent pas de double vitrage. Les pertes d’énergie considérables et l’absence d’isolation font donc exploser la facture de chauffage.
Ce constat exacerbe les inégalités, car les logements mal-isolés sont souvent les plus accessibles pour les faibles bourses. Ainsi, l’Ademe constate que le budget consacré à l’énergie pour les 20% des foyers les plus pauvres est presque 3 fois supérieur à celui des 20% des foyers les plus riches.

Comment lutter ?

Afin de répondre à ce besoin vital, il existe des solutions. Des tarifs sociaux pour l’électricité (depuis 2004) et pour le gaz (depuis 2008) existent. Dans le cadre de projets de travaux, vous pouvez également bénéficier du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) ou l’éco-prêt à taux zéro. Depuis le 1er janvier 2016 les foyers les plus modestes peuvent également profiter de la prime à la précarité énergétique pour faciliter les travaux de rénovation pour améliorer l’isolation ou changer le système de chauffage.
Vous l’aurez compris, avec tous ces engagements gouvernementaux et l’arrivée de l’hiver, passer au double vitrage  est la meilleure solution pour réduire drastiquement la facture et faire un petit geste pour la planète !