PTZ, une réussite en chiffre

Pret à Taux Zero (PTZ)

Bien qu’accueilli avec retenue par les professionnels de la profession, le Prêt à Taux Zéro (PTZ) ne finit plus deconvaincre, client comme revendeurs, et semble avoir insufflé une nouvelle dynamique au marché.

Ils étaient 3200 foyers à avoir bénéficié du PTZ en 2015. En 2016, ce n’est pas moins de 22500 ménages qui ont profité cette aide gouvernementale révèle la FNAIM et la SGFGAS, la structure mandatée par l’Etat pour gérer les PTZ.

Pour rappel le PTZ garanti aux ménages l’absence d’intérêt pour un prêt dans le cadre de travaux de rénovation. Et les courtiers immobiliers sont unanimes, le nombre de prêt, et les montants empruntés ont largement augmenté en 2016. Vousfinancer par exemple, constate une augmentation de 75% du nombre de PTZ, pour un montant moyen de 65 266€ (+27%).

Autre élément révélé par ce bilan est la répartition des prêts sur le territoire. La première mouture de cette aide était restreinte à 5920 communes du territoire, or la nouvelle version en vigueur depuis janvier 2016 l’a élargi sur l’ensemble de l’Hexagone. On constate donc que 60% des emprunts ont été réalisés dans la zone C (communes rurales), 23% dans la zone B2 (certaines communes de plus de 50 000 habitants), 13% en B1 (agglomérations de plus de 250 000 habitants) et seulement 4% en zone A (principalement agglomération parisienne).

Il semblerait donc que le pari soit en passe d’être réussi avec une redynamisation du marché de la rénovation en facilitant l’accès aux foyers les plus modestes et ruraux.